Bientôt Noël, je gèèèèèère !

Bientôt Noël, je gèèèèèère !

Bon c’est pas la première année que tu te lances dans la course aux cadeaux. L’épreuve s’avère toujours compliquée avec un budget serré. Mais en s’y prenant dès maintenant, tu devrais passer la ligne d’arrivée sans trop d’encombres.

Noël en fait, enfin juste avant, c’est stressant. Parce qu’on n’a pas l’argent pour assouvir nos idées de cadeaux, et qu’on manque souvent d’inspiration. Quand on ajoute trésorerie ridicule à inspiration en berne, c’est pire encore pour trouver des cadeaux ! Ceci dit, t’as quand même envie de gâter ton amoureux/amoureuse, tes parents, tes frères et sœurs… Pour relever le défi, vaut donc mieux s’y prendre à l’avance. En commençant par lister les gens à qui tu souhaites offrir quelque chose, en notant déjà quelques idées possibles devant chaque nom. Ensuite tu commences à vaquer sur le web, à fureter, à chercher : tu fais dans le repérage virtuel avec pour mot d’ordre de ne rien dépenser. Tu fais une virée en centre-ville aussi avec le même objectif. Tu visualises, tu compares les prix entre les boutiques et entre les magasins et les sites de e-commerce. L’étape suivante c’est d’arrêter un budget global, et t’en tenir à cette enveloppe. Reste plus qu’à acheter rapidement maintenant : tant qu’il y a encore ce que tu convoites, et tant que les prix sont abordables. Aussi, pour ne plus te laisser tenter à la dernière minute et y laisser une fortune (plus on approche de la date fatidique, plus les produits onéreux sont mis en avant par les commerçants…).

Noël, esprit créatif

Si tu sèches sur un cadeau, il y a des générateurs d’idées sur Internet. Ou bien tu peux suggérer de piocher dans une liste, il existe des applis de listes de Noël collaboratives, ou de verser dans un pot commun.  Si tu es trop fauché, tu penses à acheter d’occasion ou à échanger. Sinon tu peux faire dans l’ingénieux. En proposant par exemple un tirage au sort qui désigne qui offre à qui dans la famille. T’inquiète, ce genre de plan va en arranger plus d’un. Ou bien un challenge : pas plus de 10 euros par cadeau. Tu peux aussi préparer un « loto des cadeaux », qui animera la soirée qui plus est*.  Imaginer des « bons pour » qui présentent l’avantage d’étaler les dépenses sur l’année : « bon pour une place de cinéma », « bon pour un gâteau fait maison livré une fois par mois à domicile », « bon pour un match » etc. Enfin, tu fais main. Avec les DIY, c’est à la portée de tous maintenant. Voilà pour cette année. Et le mieux, c’est que dès le 1er janvier, tu songes déjà au budget du Noël suivant et qu’au fil de l’année, notamment aux moments des soldes, tu fasses des achats. Sans te laisser tenter à la veille des fêtes par tout ce qui trône dans les vitrines et sur les étals… Noël, on n’en sort pas vainqueur comme ça !

 

Le mot bizarre

Noël : il n’y a qu’en français que l’idée de la naissance du Christ n’apparaît plus dans le mot célébrant cet anniversaire. Merry Christmas, Feliz Navidad, Weihnachter (nuit sacrée en allemand) ou Christougenna en grec annoncent clairement de quoi il en retourne. En français, depuis le Moyen-Age « natalis dies » (jour de naissance) s’est contracté et transformé en plusieurs fois pour aboutir à Naal puis Noel (relevé au 12ème siècle) et enfin Noël (le tréma apparaît au 18ème siècle). En occitan, la forme Nadal/Nadau est restée plus stable quant à elle.

Le zoom 

Un loto des KDO

Succès garanti avec le loto des KDO. Il suffit de confectionner 30 petites cartes ou jetons numérotés. D’acheter et d’emballer des bricoles (jeu de cartes, barres chocolatées, figurine, livre d’occase, foulard etc.) de sorte que chaque membre présent lors de la remise des cadeaux ait un lot. De préparer des cartes gages ou défis et des cartes « échange avec lot n°X ». Mettre tous ces jetons dans un chapeau ou bocal, faire tirer au sort. Pour ménager le suspense, faire tirer au sort au fur et à mesure, de sorte que chacun découvre le cadeau de l’autre, puis poursuivre. Les cartes gages et échanges provoquent immanquablement l’hilarité. Un bon moment d’animation en rigolant qui pousse les uns et les autres à échanger dans la bonne humeur leur présent dès la fin du loto parce que Maman préfère le mug qu’avait reçu ton petit frère qui préfère la petite voiture gagnée par ta cousine.  A noter que ça vaut juste pour une année, l’effet de surprise ne joue plus le Noël suivant !

Ajouter un commentaire

Commentaires